Neige, sapin, pas d’ordi, deux mangas

L’épisode neigeux est terminé qu’ils disent. Et le redoux arrive. Hmm. Donc je suppose que ce matin, dimanche 26 décembre, les gros paquets de trucs blancs qui encombrent le village de région parisienne où j’ai cru bon de m’enterrer pour Noël ne sont pas faits de neige, que par ailleurs le thermomètre est déréglé puisqu’il indique moins 7, et que si les roues patinent sur la route, c’est uniquement parce que j’ai trop forcé sur le Sauternes. Ben voyons.

Ah, Noël. on pourrait rester chez soi, et même recevoir ses amis, ben non, faut faire des kilomètres pour réveillonner avec sa famille, sinon c’est incident diplomatique et rupture des sacro-saintes traditions si importantes pour nos jolies têtes blondes. Faut passer au moins deux jours sur place, et il n’y a rien à y faire à part cuisiner, bouffer (si, on peut boire), et bien sûr impossible de s’installer devant l’ordi antédiluvien pour surfer quelques minutes, au risque de passer pour un asocial.

Du coup, je me tape la réputation d’un grognon qui tire la tronche devant son assiette d’huîtres (en même temps, ça fait quarante ans que je passe Noël en famille, quarante ans qu’on me demande ce que je veux manger pour le réveillon, quarante ans que je dis que je n’aime pas les huîtres et quarante ans qu’on m’en sert quand même).

Heureusement, arrive le moment des cadeaux. Je vous passe la liste des vêtements qu’on m’a offerts (à croire que la famille s’est passé le mot : profiter de Noël pour me redonner un look « convenable », grrr) à la place des coffrets mangas dont je rêvais et que personne n’a fait l’effort de chercher. Des mangas à mon âge? Et puis quoi encore?

Comme on ne peut compter que sur soi-même, j’avais eu la bonne idée de planquer sous le sapin à ma place les premiers volumes de Vinland Saga, au moins je ne repars pas les mains vides. Par les frimas qui nous occupent, une série se déroulant au sud du Gröenland était de circonstance. Pas trop dépaysé… J’ai eu le temps de lire le premier, et voilà donc une série qui part sous les meilleurs auspices, intelligente reconstitution historique de la vie des vikings (j’ai un peu tiqué sur certains détails de l’épisode de la bataille contre les francs, par exemple la croix arborée sur les écus, menfin bon) et beau dessin et chouettes personnages et tout et tout.  La question est de savoir si ça va tenir la route (article à venir).

 L’occasion faisant le larron, j’ai également posé quelques volumes (non, pas de Vinland Saga) à la place de mon fiston, six ans, avec les trois premiers Manga Science, série de mangas éducatifs pour enfants joliment dessinés et intelligemment présentés. C’est publié chez Pika, 10 volumes thématiques parus (les trois premiers : 1 : A la découverte du corps humain – 2 : A la conquête de l’espace – 3 : Nos amis les robots).

J’ai lu également le premier, et c’est plutôt marrant et bien fait. Les titres des chapitres résument bien l’approche à la fois directe, concrète et ludique : Pourquoi un poison est-il toxique? Le sang, c’est quoi? et surtout : La vérité sur la caca. Ben oui, on en fait tous les jours et on ne nous a jamais expliqué de quoi il s’agit. Ce matin encore, d’ailleurs, je… oui bon, désolé. N’empêche que c’est instructif, et que même la question importante de l’odeur du pet est abordée. On est scientifique ou on ne l’est pas.

Vous n’êtes pas convaincus? Et bien sachez, bande de ricaneurs sceptiques, que chaque chapitre a été place sous l’autorité d’un spécialiste. C’est quand même la première fois que je vois, dans les crédits d’un manga, des noms de professeurs d’université ou de faculté de médecine en tant qu’assistants.

Je ne connaissais pas l’auteur, Yoshitoh Asari,qui a plusieurs séries à son actif, et qui est crédité comme designer sur NGE et RoE selon Anime News Network. En tous cas, son style est plaisant, très classique mais lisible et sans fioritures. C’est clairement destiné aux enfants, et si le propos est scientifiquement fondé, il n’est pas question de leur prendre la tête avec un réalisme d’encyclopédie, ni avec un design surchargé. Il n’y a pratiquement pas de décors, rien que des personnages, dont certains sont des symboles (ah, le professeur à tête de cuvette de chiottes!). Les enfants qui dialoguent entre eux sont quatre écoliers, deux filles et deux garçons, et leurs questions et réactions sont vraiment celles d’enfants de 10 ans (ou moins). A noter, le dernier chapitre « Une vie s’achève, une autre commence » n’hésite pas à aborder le sujet de la mort, de manière à la fois scientifique et métaphysique. L’ADN y est décrit comme une brique de vie constituant l’élément fondateur d’un cycle toujours renouvelé ; manière scientifique d’introduire la vision bouddhiste de la nature, de la vie et de la mort.

 Ceci étant lu, et dit, le retour à la maison se précise et quelques jours de congé chez soi ne seront pas de trop. Une escapade parisienne (devinez dans quelles boutiques…), des heures à tuer en lisant, en surfant et en visionnant, bref, la vraie vie… Ah oui, et cure de légumes/fruits de rigueur ! Si vous saviez comme je rêve littéralement d’un potage poireaux/pommes de terre maison…Et aussi, tiens, une soupe miso, ce soir, ça sera parfait.

This entry was posted in archives, blabla, manga and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

10 Responses to Neige, sapin, pas d’ordi, deux mangas

  1. Natth says:

    Oh la la, le cauchemar ! Je suis bien contente d’échapper à ça tiens XD

    Pour les huîtres, le meilleur moyen est de passer une après-midi à dégueuler dans les toilettes. Je doute qu’on t’en propose de nouveau après. Pour les vêtements, les sites de revente de cadeaux ratés s’étant fortement développés, tu devrais pouvoir acheter les coffrets manga dont tu rêves :)

    Je n’avais jamais entendu parler de Manga Science. Cette série est conseillée plutôt vers quel âge ? Mon filleul aura 11 ans l’an prochain et il commence à lire des mangas. Mais est-ce qu’il ne sera pas un peu trop vieux pour ce genre de titre ?

    • Mackie says:

      Manga Science est clairement destiné aux enfants, mais peut se lire jusqu’à l’adolescence, c’est humoristique et ça penche vers le shonen. Si tu connais, moi, ça m’a fait penser à Il était une fois la Vie. 10/11 ans c’est bien, mon fils a 6 ans mais il est en avance en lecture et en culture générale.

  2. Faust says:

    Noël ? Un jour comme les autres où je fais exactement les mêmes choses que les autres jours : EPIC WIN !

  3. Plumy says:

    Bouh, pauvre mackie, j’ai de la peine pour toi tiens ^^ », mais t’a bien raison de t’offrir des cadeaux de toi à toi ! Peut-être qu’avec le temps, ils comprendront et t’offrirons de belles bd et manga !

  4. Gemini says:

    Je comprends ta douleur… J’ai moi-même vécu un Noël délicat…

    Concernant la place des manga/anime sous le sapin, cela reste un sujet délicat. Parfois, ma famille refuse ; et lorsqu’elle accepte, c’est comme pour tout : il faut se montrer très précis sur les intitulés, faute de quoi il existe toujours un risque de se retrouver avec des produits en double… Heureusement, il y a au moins ma soeur qui a des connaissances en la matière, ça aide.

    L’année dernière, cela a été compliqué, mais j’avais réussi à convaincre le Père Noël de déposer les DVD de Saint Seiya sous le sapin.

    • Mackie says:

      Boaf, finalement c’est pas bien grave, t’as bien raison, comme ça je suis sûr de ce que je choisis. En même temps, j’aurais bien aimé trouver le coffret « les gouttes de Dieu », j’avais précisé « c’est le manga qui parle de pinard », ça au moins tout le monde s’y connaît un peu !

  5. Tata says:

    Haha, la torture des huîtres crues visqueuses et froides (les huîtres cuites c’est super bon par contre)… Sinon, bonne chance pour faire accepter à la famille qu’en tant qu’amateur de bédé japonaise, tu peux aussi prétendre à ce qu’on t’offre quelques trucs japonais sans que ça ne déclenche la troisième guerre mondiale. Je n’ai jamais réussi, même en disant précisément ce que je voulais, alors maintenant je demande des sous et je m’achète tout moi-même :/.

  6. Mackie says:

    Bon, au moins, la bonne nouvelle, c’est que Mackie Junior dévore les mangas que je lui ai offerts, et en redemande déjà d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>