Gankutsuou, Eugenie joue le concerto de Rachmaninov

Je vous entends d’ici, encore Gankutsuou, et encore un sujet musical, on a pourtant déjà eu droit à un billet sur J.J. Burnel… Certes, certes, je reconnais que je suis un peu obnubilé mais que voulez-vous, je suis encore sous le charme, et comme j’ai promis d’écrire sur la musique classique dans l’anime, l’occasion est trop belle…

Cette fois, j’ai choisi de vous parler d’une de mes oeuvres fétiches pour le piano, le Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov, que joue Eugénie Danglard dans le 12ème épisode, en récital à l’Opéra de Paris.

Eugénie Danglard est la fiancée d’Albert de Moncerf, du moins au début parce qu’après les choses se compliquent (ben oui, sinon ce serait pas drôle). Tout au long des épisodes, on la voit évoluer d’un personnage assez effacé de jeune fille riche et oisive, vers une personnalité affirmée et indépendante à l’âme d’artiste ; elle devient ainsi un des personnages féminins les plus séduisants de l’anime.

En tant que pianiste, son répertoire est varié, de Mozart à Debussy, en passant par Chopin, Schumann, et donc, Rachmaninov (on entend des oeuvres de ces compositeurs tout au long de la série – c’est rare qu’un anime possède autant de références différentes en musique classique!).

Serge Rachmaninov, compositeur russe décédé en 1943, est surnommé le « dernier des romantiques », tant son oeuvre est imprégnée des grands maîtres du 19ème siècle, notamment de Tchaikovsky, dont il fut l’élève. Après avoir émigré aux USA, il y connaît un grand succès, en tant qu’interprète d’abord (Rachmaninov fut un grand virtuose, doté de mains immenses, lui permettant de maîtriser les oeuvres les plus difficiles), puis en tant que compositeur.

Son Concerto pour piano n°2, si célèbre que le public le surnommait le « Rach 2« , séduit encore le public par ses grandes lignes mélodiques, au romantisme exacerbé, typique de l’âme slave…

Emouvant : écoutez Rachmaninov jouer son propre concerto… (enregistrement ancien, libre de droits)

Aujourd’hui, le Concerto pour piano n°2 demeure une des oeuvres pour piano et orchestre les plus populaires en concert. Tous les plus grands virtuoses ont donné leur version, parmi lesquelles on peut citer, au disque, celles de Rachmaninov lui-même, bien sûr, mais aussi d’Horowitz, son grand ami, ou encore celles de Byron Janis, Sviatoslav Richter, Evgeny Kissin ou Hélène Grimaud (je cite mes versions préférées).

Je vous recommande de l’écouter en concert, quand vous en aurez l’occasion, car c’est toujours un grand moment. Les premières mesures au piano seul, si célèbres, pleines de poésie, accumulent une tension qui se libère avec l’arrivée des cordes, et c’est l’emportement, et là on est fichu, on est parti, embarqué…  En tous cas je vous le souhaite… Moi, je marche à chaque fois, et je dois dire que même en version d’animé, le frisson est présent… D’ailleurs, je ne suis pas le seul : à l’issue de son récital, c’est un triomphe…

A défaut de vous inviter au concert, ou de vous proposer l’extrait vidéo de Gankutsuou, je vous propose un bel enregistrement vidéo du premier mouvement (durée : plus de 10 mn) joué par Boris Berezovsky, un des pianistes russes les plus passionnants actuellement, et grand spécialiste de Rachmaninov. C’est filmé pour la chaîne Arte. Enjoy.

This entry was posted in anime, archives, musique and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to Gankutsuou, Eugenie joue le concerto de Rachmaninov

  1. kumasanmk says:

    Article intéressant. Merci !
    Je pense que ça t’a déjà été conseillée, mais si tu ne l’as pas déjà vue, Nodame Cantabile devrait t’intéressée.
    En tout cas, félicitations pour ce blog. Il nous en faudrait plus des comme ça!

  2. Pingback: Evangelion : Kaworu et Beethoven | Les chroniques d'un newbie

  3. Pingback: Musique classique et anime : un accord presque parfait | Les chroniques d'un newbie

  4. Pingback: Giant Robo, géant, et beau | Les chroniques d'un newbie

  5. Merci oui, très jolie note sur un anime inoubliable, joué le long d’une bande son magistrale!
    Je me demandais si tu savais quelle version était justement jouée dans l’anime (l’année le pianiste l’orchestre…), le titre du morceau correspondant au concerto étant des plus obscur sur les pistes de l’ost : « 07 Piano Kyousoukyoku Part 2 – I. Moderato (Melody No. 1) »
    Personnellement je dois toute ma petite culture classique aux glissement du genre dans les médias japonais (tout a commencé avec le requiem en ré mineur de Mozart en fond du stage final de Wolfang Krauser dans les jeux Fatal Fury)
    Longue vie à ton blog et aux initiatives du genre!

    • Mackie says:

      ton commentaire confirme ce que je pensais : que c’est aussi (pas seulement, mais aussi) par la culture populaire que l’art peut toucher tout le monde.
      quant à la version du concerto de Rachma, hélas je n’ai pas d’infos. j’ai racheté le coffret DVD en édition « collector » tout récemment, et je vais essayer d’éplucher les credit lines, mais je n’y crois pas trop…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>