Le meilleur du manga 2013 : guide ou almanach? les deux !

Les titres que je n’ai pas osé donner à cette chronique : Le veilleur du Banga – Le top vain – L’Almanach des cadors seniors – Toi aussi, Kevin, lis les mangas des pros – Vive le guide suprême !

Paru ce mois de janvier 2013, Le meilleur du manga 2013 est un guide d’achat qui s’adresse au lecteur curieux et ouvert d’esprit, qu’il soit débutant ou confirmé. Son auteur, Sébastien Kimbergt, est journaliste indépendant et collabore régulièrement à différents médias, du plus connu comme Animeland, au plus pointu comme Manga 10.000 Images. Ce guide se déploie à partir d’un top 20 des meilleurs mangas parus entre 2011 et 2012, et s’agrémente de sélections thématiques, d’entretiens et d’articles sur divers sujets. Le format est hybride entre le livre et le magazine, avec sa couverture souple, ses pages en papier brillant et ses nombreuses photos en couleur. L’impression générale est de lire un magazine plutôt luxueux, le tout étant facile à trouver un peu partout (librairies, chaînes type Fnuc, et même l’hypermarché où je fais mes courses alimentaires) pour un prix équivalent à celui d’un volume de manga (7,99€).

Ayant bénéficié depuis sa sortie d’une couverture média plutôt active, notamment dans la blogosphère et sur les réseaux sociaux, cette parution a été diversement appréciée par certains commentateurs – et j’y inclus ceux qui se sont exprimés sur différents sites sans même l’avoir lu. Force est de constater que cette communication n’a pas toujours été approfondie, reprenant sans le commenter le communiqué de l’éditeur (Kazé), et beaucoup de personnes ont cru qu’il ne s’agissait que d’un classement, comme il en sort souvent sur bien des sujets. Et bien entendu, chacun y est allé de son commentaire sur ledit classement, qui le jugeant élitiste, qui le jugeant commercial (mettez-vous d’accord!). Ce qui a peut-être pu brouiller l’image, aussi, c’est le fait d’avoir fait figurer sur la couverture le sous-titre « les conseils des pros pour s’y retrouver dans la masse!« . A mon sens, cette annonce peut laisser supposer – si on n’y prête pas attention – que ce guide est réalisé par des éditeurs et par des critiques professionnels, et que donc le classement est sous influence. Or justement c’est tout le contraire.  La particularité du guide, c’est d’avoir compilé plus d’une centaine d’avis (120 pour être exact), de personnes intervenant à titre professionnel ou non dans le milieu du manga, y compris des blogueurs indépendants, et même un certain newbie que vous connaissez et qui n’a rien d’un pro. Les plus jeunes contributeurs ont au moins 20 ans (je suis largement au-dessus ^^), ce qui explique que la sélection finale se compose essentiellement de mangas seinen, dont certains ne seront pas forcément faciles à lire pour le grand public (par exemple Bonne nuit Punpun, d’Inio Asano, ou Soil, d’Atsushi Kaneko).

L’analyse de ce classement, inclus une longue et passionnante interview de Kaoru Mori, la mangaka de Bride Stories qui s’est classé à la première place haut la main, constitue les 50 premières pages du guide. Suivent des articles qui le complètent, et qui constituent ce que j’appellerais la partie guide à proprement parler ; par exemple, des listes thématiques de mangas à découvrir (sur les thèmes du sport, ou du show-biz, ou encore… des morts-vivants, mais oui), les coups de coeur personnels de quelques mangakas reconnus (comme Makoto Yukimura,  auteur de Planètes et de Vinland Saga). Les autres articles font partie de ce que j’appellerais la partie magazine, qui permet de compléter sa culture générale ou simplement de découvrir des aspects variés du monde du manga : on y trouve par exemple un reportage sur le Musée du manga de Kyôto, une interview de Rei Toma (L’Arcane de l’Aube), un focus sur Fullmetal Alchemist, etc… Leur enchainement est à la limite du coq-à-l’âne, comme dans un vrai magazine en fait, mais tous les articles valent le coup d’œil, j’y ai appris pour ma part beaucoup de choses, ce qui est le but il me semble. La présence de nombreuses brèves ou encadrés, certains signalés par des « le saviez-vous » renforce cette impression, et j’ai eu la sensation de lire une sorte d’almanach 2013 du manga, genre de livre un peu fourre-tout revenu récemment à la mode – certains sous le titre un peu snob de « miscellanées« . Visuellement, c’est très agréable à l’œil, grâce aux nombreuses photos parfois pleine page, et à sa maquette dynamique, dommage que quelques coquilles ou fautes typographiques se soient glissées ça et là.

Le meilleur du manga 2013 s’achève sur une trentaine de pages présentant le détail du vote de chaque contributeur, partie que j’ai bien aimé lire en détail, d’abord pour découvrir les commentaires des petits camarades (héhé) mais ensuite et surtout pour découvrir des médias ou des blogs que je ne connais pas, et je m’aperçois qu’il y a de la marge. Au final, un ouvrage hybride et bien rempli, dont je conseille la lecture à ceux qui comme moi se considèrent comme des newbies, et qui ne crachent pas sur des conseils et des idées de lectures. Personnellement, si j’ai toujours un peu de mal avec les classements et avec les notes en général, j’ai toujours apprécié, quel que soit le sujet, m’appuyer sur des livres ou des revues à vocation de guide, et je placerai celui-ci à côté de mes numéros hors série d’Animeland, et de mes Manga 10.000 Images, ce qui, malgré les petites critiques que j’ai pu écrire, dit bien l’intérêt que je lui porte. S’il y a une édition 2014 à venir, nul doute qu’il y aura des améliorations, et je veux bien en être (lecteur, en tous cas) !

Je remercie Sébastien Kimbergt et Kazé pour m’avoir adressé cet exemplaire en SP.

This entry was posted in actualité, livres, manga and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to Le meilleur du manga 2013 : guide ou almanach? les deux !

  1. Gemini says:

    Tu résumes bien mon propre ressenti, même si j’ai probablement été plus virulent, concernant en particulier le manque de cohérence de l’ensemble, avec des articles divers qui, tout en restant très intéressants, contrastent avec le titre du livre.

    Pour le classement, je m’attendais à quelque chose dans cette veine-là, mais j’ai finalement été (positivement) surpris d’y trouver aussi quelques titres plus jeune public, plus abordables, et plus vendeurs, à commencer par One Piece et Bakuman.
    Il est intéressant de noter que malgré un jury composé pour un tiers de jeunes femmes, il n’y a qu’un seul titre à destination du public féminin : Kuragehime.

    • Mackie says:

      chacun sa manière et ses mots hein ^^
      par rapport à toi, je suis peut-être plus dans le public cible, et donc malgré mes critiques (toutes relatives) de forme, je suis content du résultat, et je le recommande aux gens comme moi, c’est-à-dire qui sont dans une démarche de découverte avant tout. en revanche, il est certain que Kevin (ou Steevie ou Vanessa), qui va arrêter de lire des mangas quand il aura marre de lire Naruto, c’est pas le coeur de cible ^^

  2. bidib says:

    J’ai beaucoup vu de pub pour se bouquin mais j’avais une très mauvais appriori. Je sais pas trop pourquoi, sans doute parce que c’était mal présenté. J’avais peur de tomber sur une liste des manga les plus commerciaux (genre top des ventes) et je n’y voyais pas trop d’intérêt. Après avoir lu ta chronique je me dit que j’étais complétement à côté de la plaque et que tout comme toi, je fait partie du public cible. La prochaine fois que je passe en librairie, j’y jeterais un oeil

  3. Yaneck says:

    Mon blog a participé à cette initiative, mon co-contributeur, Jonathan Alavoine, en l’occurence. Visiblement, il a bien aimé lui aussi le rendu final. J’ai hâte qu’il m’envoie le bouquin pour que je le lise à mon tour.
    J’aimerai bien découvrir des choses, j’ai encore pas mal de taff à faire sur le manga.

  4. Pingback: La revue de presse du 18 au 24 février 2013 | Club Shôjo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>