Ikigami – Préavis De Mort

Ikigami – Préavis De Mort
de Motoro Mase,
7 volumes parus à ce jour en France depuis 2009 (Asuka/Kaze)

L’histoire :
Au Japon, aujourd’hui (mais pas tout-à-fait au Japon d’aujourd’hui. Vous suivez? Non? Déjà? Bon, mais attendez la suite!). A son entrée à l »école, chaque enfant japonais se voit inoculer le contenu d’une seringue ; une sur 1000 est mortelle (elle contient une microcapsule léthale). Les 999 autres contiennent juste de l’eau. On ne sait pas laquelle est mortelle.

L’enfant désigné par le hasard décède, par arrêt cardiaque, vers ses 24 ans. Pourquoi? Parce qu’ainsi en a décidé le Gouvernement, dans le cadre de la Loi sur la Prospérité Nationale. Dans quel but? pour donner aux jeunes le goût de vivre, de se construire un destin, d’être utiles à la société. Et pour valoriser l’idée du sacrifice suprême.

Les « kamikazes » à leur insu ne sont informés de la date et de l’heure de leur décès seulement 24 heures avant. Un fonctionnaire de l’état civil est chargé de leur remettre l’Ikigami, le préavis de mort. Fujimoto est un de ces fonctionnaires.

Ce que les jeunes, ainsi désignés pour mourir par le « destin », vont faire de leurs dernières 24 heures, comment ils réagissent, comment le vit leur entourage, comment le vit Fujimoto, au sinistre métier, tels sont les enjeux d’Ikigami.

Mais ce projet de Prospérité Nationale, que cache-t-il vraiment?

Ce que j’en pense :
Ikigami est un manga en tous points remarquable.

L’idée de départ est terriblement simple, et vertigineuse de possibilités. dans cette uchronie (pas tout-à-fait de la science-fiction), on trouve tout ce qui correspond au japon d’aujourd’hui, avec juste ce truc en plus… Y a t-il un complot? la capsule est-elle inoculée vraiment au hasard? comment a-t-on pu mettre en place un tel système?

Ikigami possède plusieurs niveaux de lecture : tout d’abord le système et ses implications (la loi sur la prospérité nationale), sur le plan politique, sociologique, historique (il est indiqué que l’Ikigami a été instauré juste après 1945 et la capitulation du japon) ; ensuite le parcours de Fujimoto, qui au fil des épisodes tente d’en savoir plus, et doute de plus en plus ; enfin, le destin de chaque victime, ses dernières heures, prétexte à des portraits très bien brossés de jeunes frappés par la mort, et de leur entourage, leur famille, leur milieu social.

Par ce biais, Ikigami aborde des thèmes variés et tout à fait caractéristiques du « vrai » Japon d’aujourd’hui : les otakus, les sdf, les médias, le monde politique, le monde de l’éducation, la pression sociale, la place de l’individu dans la société, l’évolution de celle-ci entre traditions et innovations…

Mais Ikigami est fascinant aussi par les questions qu’elle pose au lecteur (en tous cas, en ce qui me concerne) : que ferai-je de mes dernières heures? Comment réagir face à l’inéluctable? Et, en naissant, ne recevons nous pas finalement un ikigami à plus ou moins long terme? Et donc, que faire de notre vie?

Ikigami n’est donc pas seulement un thriller japonais : c’est un vrai manga aux thèmes universels, et quand on l’a entre les mains, on ne peut plus le lâcher. Et j’attends chaque fois le prochain volume avec impatience.

This entry was posted in archives, manga and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

8 Responses to Ikigami – Préavis De Mort

  1. Pingback: Dossier A. – Le Continent Perdu | Les chroniques d'un newbie

  2. Pingback: Quand le manga prêchait la révolte : les Vents de la colère | Les chroniques d'un newbie

  3. JeeretGab says:

    Ce n’est pas plutôt une seringue sur 1000 qui est mortelle ?
    Sinon j’adore aussi Ikigami c’est un très bon manga avec un sujet et des dessins réalistes.
    Bonne journée.

  4. Pingback: Ikigami, tome 8, sortie et dédicaces? | Les chroniques d'un newbie

  5. Pingback: Emerging | Les chroniques d'un newbie

  6. Pingback: Ikigami, la fin est proche | Les chroniques d'un newbie

  7. Pingback: Heads : Motoro Mase avant Ikigami | Les chroniques d'un newbie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>